Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/04/2017

La lettre... N°1

 

logo-2-mini.jpg

 

 

La lettre de l’Association Françoise Malaval Imagière N°1

 

Chères amies et chers amis,

Tout d’abord un immense merci à vous tous pour avoir été si nombreux à nous rejoindre, notre association compte à présent une quarantaine d’adhérents et cela en à peine plus de deux mois ! Grâce à votre soutien et à votre générosité, nous avons déjà pu mettre en marche les premiers projets et faire avancer un certain nombre d’idées.

 

Un logo

En premier lieu, nous avons choisi pour logo une sérigraphie créée par Françoise lors de l’un de ses séjours en Inde, vous avez déjà pu le découvrir sur vos cartes d’adhérents. L'éléphant était un animal très cher au cœur de Françoise, ceux qui ont connu son atelier savent combien les images d’éléphants y étaient nombreuses , notamment une belle aquarelle originale de François Place. On retrouve aussi dans cette sérigraphie toute la vivacité des couleurs que Françoise aimait employer.

 

Des illustrations originales à exposer

Plusieurs expositions thématiques concernant les différents aspects du travail de Françoise sont en cours de remontage (Françoise avait créé plusieurs d’entre elles par le passé) ou de première création. Une exposition: « De l’esquisse à l’album : papiers découpés » et d’ores et déjà prête et disponible à l’accrochage dans les salles d’exposition des bibliothèques, CDI, centres culturels et autres. Elle concerne les originaux, les étapes d’élaboration et les aspects techniques du papier découpé, pour trois albums destinés aux enfants les plus jeunes.

5 de l'esquisse a l'album.jpg

Une deuxième exposition « Des albums pour la Liberté et la Paix » est en cours d’encadrement et sera disponible d’ici une ou deux semaines. Il s’agit là aussi des planches originales et des dessins et études de trois albums au cœur desquels sont les droits humains (Princesse Laque, Ammi et le Camion Frontière). L’exposition pourra être proposée avec des lectures publiques et des rencontres auxquelles se prêteront les deux auteurs des textes de ces albums ainsi qu’un représentant de la Ligue des Droits de l’Homme.

DSC08381.JPG

Les expositions « Samadama, chronique de la vie quotidienne en Inde » et « Carnet de voyage en Queyras » sont également quasiment disponibles, elles ont été montées par Françoise et n’ont nécessité que quelques réfections de cadres.

 

expo a GAMSHEIM 2.JPG

 

Des masques

Autre exposition en cours de montage : « Les masques de la Commedia ». Beaucoup l’ignorent, mais Françoise s’est penchée, dans les années 80, sur la fabrication des masques en cuir de la Commedia dell’Arte dont elle a retrouvé et expérimenté des techniques qui avaient disparu jusqu’à la création d’Arlequin serviteur de deux maîtres par le Piccolo théâtre de Milan. Elle a consacré à cette technique un ouvrage qui fait toujours référence aujourd’hui. L’exposition va présenter à la fois toute la collection de masques des personnages de la Commedia créés par Françoise, mais également des moules, des outils de fabrication et des photographies du processus de fabrication. François Otto, membre de l’association, s’est chargé de mettre au point les supports d’exposition avec une pertinence et une efficacité qui n’appartiennent qu’à lui, comme on peut en juger sur la photo ci-dessous.

009 bis.jpg

Rétrospective et hommage

Enfin, le grand projet du montage d’une exposition rétrospective des différentes facettes du travail artistique de Françoise (sculptures, gravures, masques, illustrations, livres objets, carnets de voyage, aquarelles et pastels) avance pas à pas. Nous avons souhaité que cette exposition hommage puisse se dérouler à Aix en Provence, une ville que Françoise a aimée à plus d’un titre et où sa vie s’est achevée. Nous avons reçu le soutien de l’Agence régionale du livre PACA pour la communication et nous avons pris contact avec la bibliothèque Méjanes qui nous a réservé un très bon accueil. Nous allons présenter à cette structure un projet détaillé dans les prochains jours.

D’autre part, c’est encore François Otto qui s’est chargé de résoudre le difficile problème des supports de présentation pour les sculptures sur bois de Françoise, la partie n’étant pas facile: un certain nombre d’œuvres ayant des formes très irrégulières. Là aussi une excellente solution a été trouvée et, après le traitement de quelques points de détails, le résultat dépassera largement nos espérances.

023.JPG

 

Édition

Pour terminer, mais ce n’est pas le moindre des projets, l’idée fait son chemin de publier le dernier travail auquel s’est consacrée Françoise "la quintessence de son travail" pour l'écrivain Jean-Yves Loude: les quarante et une aquarelles représentant de statues de bouddha parmi toutes celles que Françoise a pu voir dans ses voyages en Asie, dans les temples ou encore dans les musées. Nous en sommes pour l’instant à la définition de notre projet éditorial : quel type d’ouvrage, quel format, quel nombre de pages, quel texte d’accompagnement ? Jean-Yves Loude nous apporte son aide précieuse et son enthousiasme à toute épreuve. Pierre et Gaëlle Putelat (les éditeurs du Carnet de Voyage en Queyras) devraient aussi nous éclairer concernant le traitement des images avant impression.

Nous allons sous peu demander des devis d’impression et de façonnage afin de voir s’il est envisageable de lancer une souscription. Publier les 41 bouddhas accompagnés par les mots que Françoise avait écrits à propos de chacun d’eux serait la réalisation d’un rêve qui lui était cher, un rêve de paix et de sérénité.

 

31.jpg

 

 

À venir

Des contacts on été pris avec des bibliothèques de la région PACA pour de possibles programmations d’exposition en 2018, ainsi qu’avec le réseau des centres de documentation des lycées agricoles, toujours en PACA.

Cette année, sans doute dans le courant de l’été, les originaux du Carnet de Voyage en Queyras et des aquarelles et pastels inédits de cette même région devraient être exposés dans le Queyras et accompagnés par une lecture de « Pour l’amour du Queyras » de Patrice Favaro qui est publié ces jours-ci par les éditions Magellan et Cie.

 

 

21.jpg

 

 

 

Association Françoise Malaval Imagière 

Siège social : La Chareirrasse, quartier les Vignaus

04230 Saint-Etienne-les-Orgues

Tél. : 04 92 72 52 04

E-mail : fra.malaval@wanadoo.fr

 

Commentaires

Magnifique travail et témoignage sur le passage au monde de cet être remarquable qu'était Françoise!
Merci Patrice.

Écrit par : gisèle | 24/04/2017

Les commentaires sont fermés.