Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/11/2005

UNE FEMME DE TETE

medium_pastel-martha.jpg

MARTHA

 

 

J’ai déjà parlé de Martha , la cuisinière, ménagère, femme de confiance de  Samadama . Cette femme est un véritable  bonheur, discrète, attentive, efficace. Du matin au soir elle s’active dans la maison, organisant son travail parfaitement et prenant de justes initiatives. Martha semble heureuse à Samadama ; elle ne l’est certainement pas tous les jours chez elle : son mari a tendance à boire plus que de raison et ne ramène guère d’argent; c’est donc elle qui fait tourner la maison. Tous les matins, avant de venir en vélo à Samadama, elle prépare les repas pour ses deux fils, sa belle mère et son mari et la même chose le soir en rentrant, sans parler du ménage etc etc... Martha est une femme de tête.

.

27/11/2005

TRANQUILLE

LA VACHE

La voici, la voilà  La Vache Indienne , la fameuse. On oublie d’en parler tellement elle fait partie du pays et de la vie quotidienne. En tout lieu, elle est là , tranquille, vraiment tranquille, peu de choses l’affectent à vrai dire, ni la circulation effrenée des voitures au milieu de laquelle elle évolue sans problème, ni la musique ou le bruit, ni ceci ni cela. Celle-ci se repose devant le portail du voisin, profitant d’une éclaircie du ciel. Ici, on aime que les vaches soient pimpantes et on adore leur peindre les cornes de couleurs vives ; une couleur différente pour chaque corne, ça c’est la grande classe.

medium_pastel-vache-a-samadama.jpg

26/11/2005

DEGATS DES EAUX

medium_pastel-chien-nageur.jpg

SAUVER SA PEAU

 

Le cyclone et ses pluies n’en finissent pas. Inondations et routes coupées se mutiplient dans la région. Là une vieille maison s’effondre, ici les hélicoptères vont à la rescousse des gens pris par les inondations, ailleurs deux bus aux chauffeurs imprudents sont emportés par le courant de l’eau (147 morts...) . Les animaux, comme les hommes subissent le déchaînement des éléments et ne peuvent compter que sur eux-mêmes pour se mettre hors de danger ; ainsi ce chien hier à Cuddalore ( bourgade voisine de Pondicherry).

24/11/2005

POUR LE RETOUR DE LA PLUIE

medium_pastel-imper-pour-deux.jpg

UN  IMPER  POUR  DEUX

 

 

La pluie est de nouveau là...et le vent aussi : un petit cyclone qui se balade.

Ça lasse à la fin toute cette eau qui s’infiltre partout...

 

Une image rigolote dans une rue de Pondy : ces deux écolières partageant le même imperméable

23/11/2005

LES CORBEAUX

L’Inde ne serait pas l’Inde sans les corbeaux. Ils y sont omniprésents, en ville, en campagne, au nord, au sud, à l’est, à l’ouest . On s’habitue à entendre leurs incessants et disharmonieux croassements du lever au coucher du soleil , ils nous manquent meme quand ils s’arrêtent...

On trouve même ces oiseaux mal aimés  représentés sur les miniatures moghols dans les ciels au dessus des palais.

Le corbeau est bruyant,  intelligent, et bagarreur, cherchant des noises à ses congénères et aux autres espèces. A Samadama dans la mangrove, son principal souffre-douleur est l’aigle pêcheur à tête blanche...hé oui...   

medium_corbeaux.jpg

20/11/2005

RASSEMBLEMENT

medium_transport-d_elephants.2.jpg

DES ELEPHANTS

72 éléphants sont attendus demain, 21 novembre, à la réserve de Mudumalai (Tamil Nadu) , venant de tous les coins de l’état pour participer au 3 eme rassemblement qui va durer 48 heures . Et ce n’est pas rien. Car voyez vous , il faut les transporter tous ces grands et gros., en camions, bien sûr, spécialement aménagés pour la circonstance avec force barrières de bambous. Une logistique à toutes épreuves a été mise en place : dispositif routier pour éviter que les camions ne soient pris dans les embouteillages,réparation (provisoire) des routes empruntées ; et sur place, clôture électrique ( fonctionnant à l’énergie solaire !) du site  pour parer à l’éventuelle incursion d’éléphants sauvages, installation d’ éclairages et alimentation en eau potable ( pour les hommes accompagnateurs je suppose...)

Le premier éléphant à rejoindre le lieu sera particulièrement fêté et une «  pooja » (cérémonie ) spéciale sera menée au temple de Mariamam à  Kunjapanai . Qu’on se le dise !

 

19/11/2005

BAMBOU

medium_bambou.2.jpg

PLANTE SOUS HAUTE SURVEILLANCE

 

Dans le petit jardin de Samadama, on a planté quelques bambous. Installés depuis moins d’un an, ils ont déjà atteint la hauteur du premier étage de la maison. Je ne connais pas de plante plus gracieuse et plus élégante. Une nouvelle pousse est apparue il y a quelques jours, elle a l’apparence d’une énorme asperge et elle grandit , grandit pratiquement  à vue d’œil, c’est absolument spectaculaire, voire un peu inquiétant.

Rien n’est parfait en ce monde et voici que j’apprends que si on n’y prend pas garde, cette sublime plante peut envahir complètement le jardin et étouffer tout sur son passage. Sous terre elle s’étend par sa racine selon le système de rhizome, pas si lentement que ça et sûrement. On peut prévenir de tels méfaits en installant sous terre du grillage à poules tout autour de la plante. Bien sûr, c’est ce que nous allons faire  sans tarder aux bambous de Samadama.

18/11/2005

SOUSSAI

L’HOMME A TOUT FAIRE

 

Soussai travaille à Samadama tous les matins. Il est tour à tour plombier, électricien, bricoleur sans spécialité, « mainteneur » du scooter, garçon de courses et ...tailleur ; ce dernier étant son vrai métier bien que son travail principal maintenant soit gardien de nuit chez notre ami André.

Soussai sait vraiment faire beaucoup de choses et de plus il est très débrouillard et nous arrange de toutes les petites difficultés de la vie quotidienne.

Soussai est chrétien et son nom est l’interprétation tamoule de Joseph .

Il a le goût de l’emphase et de l’exagération : à l’entendre, tous les problèmes qu’il réussit à régler étaient fort difficiles voire quasi insurmontables, mais lui Soussai, a bataillé dur et a triomphé...s’il est malade ou s’il se fait mal (comme récemment en tombant de scooter ) , il souffre le martyr  mais supporte stoiquement son triste sort etc etcmedium_soussay-en-train-de-bricole.jpg

17/11/2005

AIGRETTE

A MARÉE BASSE

 

Le « backwater » où pousse la mangrove devant Samadama est sujet aux marées, c’est normal puisqu’il s’agit de la mer qui pénètre dans les terres.

Ainsi, plusieurs fois par jour ,le paysage change et l’eau monte et descend. Beaucoup d’oiseaux vivent là de leur pêche.

Mes favoris sont les aigrettes, si élégantes quand elles dansent dans / sur l’eau

 

medium_aigrette-a-maree-basse.jpg

16/11/2005

BRINJAL

AUBERGINES...GENETIQUEMENT MODIFIEES

L’aubergine nous vient de l’Inde où on en fait une très grande consommation : en curry, frites, en beignets etc..

 Le Tamil Nadu, état dans lequel est enclavée Pondicherry, en est une des grandes régions de production . Les aubergines sont très sujettes aux attaques d’insectes, comme beaucoup d’autres plantes, c’est un problème.

Alors,  les chercheurs cherchent, cherchent, cherchent... pour lutter contre les insectes dévastateurs, pour augmenter les productions...et trouvent... pour les  « brinjal » ils ont découvert , quel bonheur, la protéine « bacillus thuringiensis (Bt) » «  qui est toxique pour les insectes nuisibles mais pas pour les humains ni pour les animaux »...ah bon, c’est beau la science ; tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes etc... etc... jusqu’à ce qu’on s’aperçoive un jour que : mince alors , c’est aussi toxique pour les humains et les animaux  ou que ça nuit aux autres plantes à côté ou que ou que...et  alors, les chercheurs rechercheront, rechercheront, rechercheront ... et trouveront...etc..etc...

Les Etats-Unis d’Amérique sont dans le coup.

Vive le progrès, vive l’Occident

medium_femme-aux-aubergines-1.jpg

15/11/2005

DES FLEURS DANS LES CHEVEUX

En Inde, on baigne dans les fleurs , elles sont de toutes sortes , de toutes couleurs et poussent à profusion toute l’année .

A Pondicherry, comme dans tout le Sud du pays, tous les matins, les femmes , les jeunes filles et les petites filles mettent des guirlandes de fleurs fraiches dans les cheveux, jasmin odorant,œillet flamboyant et bien d’autres : on les achète dans la rue pour quelques roupies. C’est beau, joyeux et lumineux.

 

medium_pts-indiennes-aux-fleurs.jpg

14/11/2005

LE SECHAGE DU POISSON

LES PÊCHEURS

 

Samadama est située à moins d’un km de la mer. De l’autre côté du « backwaters » (bras de mer pénétrant dans les terres ) et de la mangrove qui sont en face de la maison, il y a des villages de pêcheurs établis pratiquement au bord de l’eau ; c’est eux qui ont souffert le plus du tsunami l’an dernier. La catastrophe s’est produite un dimanche matin et beaucoup d’enfants jouaient sur la plage ; 40 % des morts ont été des enfants.

Les pêcheurs sont parmi les plus pauvres et la grande majorité est dalit (intouchable, le plus bas dans l’échelle sociale).Il ont une vie vraiment difficile, la mer ici est très dangereuse et il leur faut travailler dur pour gagner de quoi survivre à peine.

 

Depuis 3 jours il fait sec, la pluie semble s’être éloignée pour de bon et le soleil brille.

Les pêcheurs peuvent à nouveau mettre le poisson a sécher

medium_pastel-pecheurs.jpg

13/11/2005

C'EST DIMANCHE

MURALI  SE  MARIE

 

 

 

Aujourd’hui , c’est dimanche et c’est un grand jour pour Murali : il se marie . A 5h45 du matin au grand temple de Ganesh ( le dieu à tête d’éléphant), celui où l’éléphante Lakshmi , une vraie en chair et en os, bénit les fidèles et les autres moyennant une banane,une touffe d’herbe ou une pièce d’une ou deux roupies.

 

C’est une heure très matinale mais c’est, d’après l’horoscope, le moment le plus auspicieux pour Murali. Tous les hindous qui se marient tiennent compte ainsi des moments propices indiqués par les astres.

 

 Murali est jardinier. Je suis invitée au mariage car je le connais : il travaille chez nos amis Cécile et Romain. Le mariage est vite expédié pour les pauvres gens : ¼ d’heure, 20 mn à tout casser. Tous les gens du village sont venus en bus ; après la courte cérémonie menée rondement par le prêtre bramahne de service , Murali et sa jeune épouse reçoivent les cadeaux des invités et c’est fini. Pas de bon repas offert, Murali est trop pauvre,seulement une noix de coco  et une banane par personne. Mais l’assemblée prendra quand même un bon petit déjeuner offert par Cécile et Romain au restaurant du coin.

medium_pastel-mariage-de-murali.4.jpg

12/11/2005

DANS LE JARDIN

BANANES ET FLEUR DE BANANIER

medium_premieres_bananes_2.jpg

 

Dans le petit jardin de Samadama , on a planté quelques bananiers. Et voici qu’il y a quelques jours sont apparu sur l’un d’eux la fleur et les premières bananes. C’est un évènement qui mérite d’être relaté . La première fleur et les premières bananes,c’est important...

Fleur et bananes apparaissent pratiquement simultanément quand le bananier atteint l’âge d’ un an à peu près. Il produit une seule fleur et un seul régime de bananes, ensuite, il meurt ; puis repart du pied. Bien sûr tout le monde le sait , on mange les bananes mais ici on mange aussi la fleur ; on la prépare en curry avec oignons et tomates. J’aime moyennement ça : je trouve que c’est un peu amer.

Qu’on se le dise, le bananier n’est pas un arbre mais une plante qu’on peut comparer au poireau, oui c’est une sorte de poireau géant.

 

 

 

11/11/2005

APRES LA PLUIE LES AFFAIRES REPRENNENT

Après le pluie,dans Nehru street, une des principales artères commerçantes de Pondicherry, les affaires reprennent,les vendeurs réinstallent  leurs marchandises. Pour certains, il faut réparer les dégâts ; on étale sur le trottoir les « fringues » détrempées pour les faire sécher au soleil revenu, et tant pis si les piétons ne peuvent plus passer...

medium_nerhu-st-sechage-de-fringue.jpg